Votre restaurant. C’était votre entreprise de rêve et, si elle réussit, c’est sans aucun doute un travail d’amour. Au fil des ans, vous avez versé du sang, de la sueur et probablement même quelques larmes pour la cultiver et la nourrir.

Vous êtes maintenant prêt à vendre. Cependant, quand il s’agit d’évaluer votre restaurant, toute cette histoire et cet attachement peuvent obscurcir votre capacité à évaluer correctement votre entreprise et à la mettre sur le marché. Si c’est le cas pour vous, il peut être extrêmement utile de jeter un regard impartial sur les facteurs exacts qui déterminent l’évaluation de votre entreprise .

Jetons un coup d’œil aux principaux facteurs que vous devez prendre en compte lors de l’attribution d’une valeur à votre restaurant:

  1. Coût des actifs :  vous avez probablement amassé beaucoup d’équipement dans votre restaurant et lorsque vous serez prêt à vendre, vous devrez déterminer si tous ces actifs iront avec. Si oui, vous devrez déterminer ce que vous avez investi en eux. Bien que vous ne puissiez pas espérer récupérer l’intégralité de votre investissement, l’état et la valeur de ces actifs doivent être pris en compte dans votre prix final.
  2. Âge de votre restaurant :  depuis combien de temps votre restaurant est en activité et combien de ces années il a été rentable devrait également être pris en compte dans votre prix. Pour certains acheteurs, une nouvelle entreprise, même si elle semble rentable, peut sembler être une proposition plus risquée qu’un restaurant établi avec une longue expérience éprouvée. À l’inverse, une nouvelle entreprise prospère peut être attrayante, en particulier si elle capitalise sur une tendance susceptible de perdurer (un restaurant concept sain et délicieux de la ferme à la table, par exemple).
  3. Clientèle et fidélité :  toute entreprise n’est rien sans clients, et cela est particulièrement vrai pour les restaurants. Les clients fidèles sont vos plus grands partisans et votre outil de marketing le plus efficace. Si vous avez une clientèle établie, cela peut être très attrayant pour un acheteur potentiel qui cherche à conserver votre même modèle commercial, menu et personnel.
  4. L’économie :  le marché a un impact significatif sur la valorisation de votre restaurant. Dans une économie en baisse, un restaurant populaire pourrait valoir moins qu’il ne l’était autrefois. Cela peut être une pilule difficile à avaler en tant que vendeur, mais vous devez vous rappeler encore une fois que votre acheteur est peu susceptible d’avoir un attachement émotionnel à votre entreprise ou de se soucier beaucoup du «bon vieux temps». D’un autre côté, une économie en plein essor peut vous permettre d’obtenir un prix beaucoup plus élevé.

Point de vue de l’acheteur

Du point de vue de l’acheteur, il y a généralement quelques approches à adopter pour déterminer ce qu’il est prêt à payer pour votre restaurant. Voici un bref aperçu, puis nous examinerons les méthodes que vous pouvez utiliser pour attribuer une valeur à votre entreprise spécifique.

Actifs en place :  dans ce scénario, un acheteur a son propre concept et menu à l’esprit et s’intéresse principalement aux agencements et équipements, au bail, aux améliorations locatives et aux licences commerciales. Le prix d’un achat d’Actifs en Place est basé sur le rapport entre le prix de vente et les ventes annuelles. Donc, si votre restaurant génère 500 000 $ de ventes annuelles et que le prix de vente est de 150 000 $, le prix de vente représenterait environ 30% des ventes annuelles. La plupart des acheteurs qui adoptent cette approche sont avertis sur le marché et ont développé un sentiment de la juste valeur des entreprises sur la base d’entreprises comparables à vendre.

Continuité de l’exploitation : Avec cette méthode, les acheteurs potentiels sont généralement intéressés à maintenir le modèle commercial existant, y compris le nom, le menu et même les mêmes procédures d’exploitation et le même personnel. Cette méthode comprend le bail, les améliorations locatives, les agencements et équipements, et les flux de trésorerie dans le cadre de la vente. La principale méthode d’évaluation utilisée est la méthode des flux de trésorerie ajustés annuels, également appelée gains discrétionnaires. À cette fin, le bénéfice net de la déclaration de revenus ou du compte de résultat est ajusté en ajoutant certaines charges au résultat net, notamment les charges sociales, le salaire de travail, les primes d’assurance maladie, les amortissements, pour n’en nommer que quelques-uns. Certaines dépenses non récurrentes telles que les frais juridiques peuvent également être ajoutées au résultat net dans ce scénario. Une fois le flux de trésorerie ajusté annuel du restaurant déterminé,

Point de vue du vendeur

Maintenant, examinons les méthodes courantes que vous pouvez utiliser pour supprimer l’émotion et définir une valeur juste et précise que vous pouvez facilement sauvegarder lorsqu’un acheteur potentiel vient frapper.

  1. Évaluation du revenu :  Cette approche est basée sur le montant du revenu qu’une entreprise générera pour ses nouveaux propriétaires. Une fois la valeur initiale déterminée, vous devez ensuite estimer la valeur de votre restaurant à l’avenir. La détermination de ces deux valeurs nécessite généralement l’expertise de professionnels, y compris un courtier en affaires.
  2.  Évaluation du marché :  cette méthode accorde plus de poids au potentiel de votre restaurant qu’à ses revenus actuels. Cela peut être une méthode efficace si votre entreprise est plus récente ou si vous avez acheté votre entreprise au début d’une tendance qui décolle rapidement. En utilisant cette méthode, votre restaurant est facturé en fonction de sa valeur dans un marché ouvert et concurrentiel.
  3.  Ventes comparables :  si vous possédez un petit restaurant, vous aurez envie de considérer ce que d’autres dans la même zone ou une zone similaire ont vendu pour fixer votre prix. Si vous avez un restaurant plus grand, cependant, vous pouvez prendre en compte des facteurs tels que le marché boursier et la performance d’autres entreprises similaires. 
  4.  Évaluation des actifs :  Cette méthode est très simple et il y a peu de place pour réfléchir à ce qui peut ou non se produire à l’avenir. Avec l’évaluation des actifs, vous ne regardez que les faits réels concernant ce qui se passe sur votre marché et votre restaurant en ce moment. Dans cette méthode, la valeur est établie en fonction des actifs de votre restaurant, moins ses passifs. Par exemple, si vos actifs s’élèvent à 150 000 $ et les dettes actuelles à 40 000 $, votre prix demandé finirait à 110 000 $. C’est souvent le meilleur scénario si vous cherchez à sortir rapidement de votre entreprise sans récolter de gros bénéfices.

Quand vient le temps de vendre votre restaurant, il existe de nombreux facteurs tangibles et intangibles. Votre restaurant est unique, et même si vous êtes prêt à vendre, ce lien émotionnel peut rendre extrêmement difficile la fixation d’un prix précis et réalisable. C’est là qu’un courtier professionnel peut être inestimable. Ces professionnels peuvent vous aider à éliminer l’émotion associée et à marteler les détails qui vous aideront à fixer le meilleur prix pour attirer des acheteurs tout en atteignant vos propres objectifs financiers pour la vente.